Bonus-malus pour les jeunes conducteurs

Les jeunes conducteurs sont considérés par les assurances comme un profil à risque. Dans cette fiche nous allons étudier comment cela se traduit en termes de prix.

Souscription de son premier contrat d’assurance auto

Tout possesseur d’un véhicule se doit d’être assuré « responsabilité civile ». Pour cela, il faut donc souscrire au minimum à l’assurance au tiers.

Il s’agit de la formule la plus accessible financièrement mais comme les jeunes conducteurs sont considérés comme un profil à risque, l’assurance auto est accompagnée d’une « surprime jeune permis » durant la période probatoire du jeune conducteur (donc 3 ans au maximum).

Cette surprime sera fixée par l’assureur selon le profil du conducteur et selon la politique de l’assureur.

Cumul Surprime et Malus

Les jeunes conducteurs sont logés à la même enseigne que les autres pour le bonus-malus. Ils démarrent avec le même coefficient de réduction-majoration fixé à 1.

Celui-ci évoluera de la même façon selon le comportement du conducteur :

  • 5% de réduction par an sans sinistre (jusqu’à 50% après 13 ans)
  • 12,5 à 25% d’augmentation par sinistre déclaré (jusqu’à 350%).

Quelque soit le montant de la surprime, vous êtes donc exposé au malus en cas de mauvaise conduite mais comme pour un conducteur confirmé, le malus s’annule au bout de deux années sans sinistre.

Vers comparateur Bonus-malus pour les jeunes conducteurs

Quiz

Testez-vous !

Je suis jeune conducteur, mon bonus de départ est de ...

Erreur : la bonne réponse est un, plus d'infos

Lors de mon 1er contrat d'assurance auto, une surprime jeune conducteur est-elle appliquée ?

Erreur : la bonne réponse est vrai, plus d'infos

Je suis jeune conducteur. Est-ce que je peux cumuler une surprime jeune et du malus ?

Erreur : la bonne réponse est oui, plus d'infos

Assurance auto à partir de 11 € / mois

Je compare

Commentaires

  • Le 25 août

    à

    De Zoé :

    Selon les assurances, tout jeune conducteur est considéré comme un profil à risques. S’il est assuré, cela peut très vite se répercuter sur le prix de son assurance. L’article détaille tout cela.

  • Le 19 mai

    à

    De Catherine :

    Les bonus-malus, comme explique l’article, sont appliqués aux jeunes conducteurs qui se voient dans l’obligation de payer une surprime car ils sont considérés comme des profils à risques.

  • Le 5 mai

    à

    De Nadine :

    Un article présenté qui aurait pu être intéressant s’il avait fourni un peu plus de détails afin d’expliquer comment se déroulent les démarches pour ce bonus-malus jeune conducteur.

  • Le 9 mars

    à

    De James :

    Un conducteur se doit toujours de rester prudent et surtout, souscrire à une assurance qu’il soit détenteur d’un nouveau permis ou pas. Cela lui permettra d’assurer sa voiture et éviter tout éventuel dommage en cas de sinistre. Le bonus-malus est donc ce qui leur sied le plus.

  • Le 28 février

    à

    De Nathan :

    De ce que l’article dit, la surprime du bonus malus est relative au profil du jeune conducteur, des sinistres qu’auraient subis da voiture et aussi de son assureur. Tous conducteurs disposent donc d’un bonus et une surprime uniques.

  • Le 5 février

    à

    De Heley :

    Cet article explique dans la généralité le fonctionnement du bonus-malus mais ne va, hélas, pas dans les détails intéressants par rapport aux prix que les jeunes conducteurs se doivent de payer. A compléter pour plus de sécurité et une meilleure compréhension de l’assurance jeune pour conducteur.

  • Le 1er février

    à

    De Payton :

    L’article en haut explique comment un bonus-malus s’applique pour un jeune conducteur. Il peut bénéficier d’un rabais allant jusqu’à -50 % sur 13 années à condition d’éviter les sinistres.

  • Le 19 janvier

    à

    De Brook :

    Chaque année, si le jeune conducteur fait douze moi sans sinistres, il aura droit à un rabais de 5 %. Ce qui n’est pas négligeable bien que les frais sont pas mal élevés.

  • Le 9 janvier

    à

    De Rachelle :

    Il est intéressant, ou pas, de savoir que pour un jeune conducteur, le bonus-malus est intéressant dans la mesure où la surprime pourra baisser d’année en année sous réserve de certains facteurs liés à l’assureur et au conducteur.

  • Le 11 décembre 2017

    à

    De Sandrine :

    L’article ne donne pas assez de détails quant à ce bonus-malus qui peut tant intriguer les jeunes conducteurs quant à leur assurance auto.

  • Le 9 décembre 2017

    à

    De Pierre :

    1- Tout compte fait, ce n’est pas facile d’obtenir un permis et de souscrire à une assurance. En effet, chaque nouveau conducteur se voit octroyé une surprime qui lui coûtera quand même assez cher !

  • Le 9 novembre 2017

    à

    De Théo :

    L’article plus haut implicite que les jeunes conducteurs n’ont pas l’expérience requise, il est bien de l’admettre, ceci dit, le bonus malus est très pénalisant car il revient très cher.

  • Le 1er novembre 2017

    à

    De Cédric :

    D’après l’article plus haut, même quand on signe notre premier contrat d’assurance auto, une surprime jeune conducteur est directement appliquée !

  • Le 6 octobre 2017

    à

    De Jean-Charles :

    Etant jeune conducteur, nous ne disposons que d’un seul bonus de départ. Nous sommes en effet considérés comme étant des profils à risque pour les assureurs…

  • Le 23 septembre 2017

    à

    De Jean-Charles :

    Il faudrait soulever quelque chose de très intéressant, dans le cas où aucun sinistre n’a été constaté au bout de deux ans, le bonus-malus jeune conducteur pourra être annulé !!

  • Le 6 septembre 2017

    à

    De Mélanie :

    Un article très intéressant qui ouvre les yeux à pas mal de jeunes conducteurs et les renseigne sur la surprime qu’ils risquent d’avoir en cas de mauvaise conduite.

  • Le 26 août 2017

    à

    De Jessica :

    Si un jeune conducteur est en fait mauvais conducteur, sa surprime bonus-malus se verra augmenter de 12.5 à 25% pouvant aller même jusqu’à 35%.

  • Le 24 juillet 2017

    à

    De Mélina :

    Les explications quant au bonus-malus pour les jeunes conducteurs n’apparaissent pas très clairement dans cet article. D’autres détails auraient été les bienvenus.

  • Le 15 juillet 2017

    à

    De Lynda :

    Les détenteurs de nouveaux permis ont une surprime car ils sont en effet, considérés comme des profils à risque. Cette surprime est fixée par l’assureur en fonction du profil du conducteur et aussi de la politique de l’entreprise. Plusieurs autres détails y sont abordés dans cet article.

  • Le 2 juillet 2017

    à

    De Lynda :

    Tout propriétaire d’un nouveau permis se voit dans l’obligation d’avoir une surprime durant la période probatoire, autrement dit les 3 années qui vont suivre l’obtention de son permis.

  • Le 30 juin 2017

    à

    De Mélina :

    J’ai appris qu’en étant jeune conducteur, je suis considéré comme étant un profil à risque. Mon assurance auto est donc accompagnée d’une surprime spécialement conçue pour les jeunes conducteurs.

  • Le 22 juin 2017

    à

    De Sarah :

    En possédant une voiture, il faut bien évidemment s’assurer d’avoir une assurance correcte. Cette dernière se chargera d’assurer votre véhicule en cas de sinistre. Mais il y a certains paramètres à ne pas négliger, cet article les détaille très bien !

  • Le 5 juin 2017

    à

    De Nadia :

    Cet article est une très bonne fiche de route pour toute personne désirant savoir si son contrat peut-être résilié ou non et sous quelles conditions.

  • Le 1er juin 2017

    à

    De Lydia :

    Les conducteurs possédant un nouveau permis sont considérés comme étant des profils à risques. La fiche présentée explicite très bien ce qu’il faut savoir sur l’assurance malus jeune conducteur.

  • Le 24 mai 2017

    à

    De Claire :

    100 % de bonnes réponses au quiz ! Imbattable ...

  • Le 19 mai 2017

    à

    De Lisa :

    Mon bonus malus jeune conducteur n’est pas juste je trouve. Je veux bien entendre qu’un jeune ne bénéficie pas d’une expérience folle mais quand même, c’est super cher en règle générale !

  • Le 4 mai 2017

    à

    De Clément :

    Mon fils jeune conducteur à donc un bonus de 1 et 0 de malus. dans 13 ans sans accident il aura le même bonus que moi.

Laisser un commentaire